Sacre

INSTALLATION PERFORMATIVE ET PARTICPATIVE
Création du 1 au 10 février 2018 - Halle Nord - Genève (CH)


Concept – Aurélien Dougé et Perrine Cado
Performance – Aurélien Dougé
Construction dispositif et lumière – Perrine Cado
Création Costume – Caroline Bault
Musique – en cours
Regards extérieurs – Olivier Dubois, Yu Otagaki

Production – Inkörper Company
Coproduction – CCN de Roubaix - Ballet du Nord
Avec le soutien de – la Ville de Genève, le Fonds mécénat SIG, la Fondation Ernst Göhner, la Fondation Nestlé pour l'Art
Accueil Studio – CCN de Roubaix - Ballet du Nord, TEEM, Point Ephémère


Avec Sacre, Aurélien Dougé – performeur et Perrine Cado – scénographe, cultivent le souhait de sensibiliser aux mouvements de la nature et aux interconnexions possibles entre l’homme et son environnement. Leur travail s’intéresse aux bouleversements scientifiques, sociologiques, environnementaux et s’appuie sur l’interaction entre faits et fiction, art et science, connaissance et perception, espace et temps pour engager physiquement le public dans une expérience immersive et une pratique de la durée. Créé in situ Sacre appréhende le site d’accueil - qu’il soit dédié ou non à l’art - comme un terrain de recherche et d’expérimentation qui détermine le dispositif, le temps de l’action et de la présentation. Sacre sera créé à la Halle Nord de Genève du 3 au 10 février 2018.

+ d'infos



Avec Sacre, Aurélien Dougé – performeur et Perrine Cado – scénographe, cultivent le souhait de sensibiliser aux mouvements de la nature et aux interconnexions possibles entre l’homme et son environnement. Leur travail s’intéresse aux bouleversements scientifiques, sociologiques, environnementaux et met en paralèlle différents points de vue sur le rapport que l’humain entretient avec la nature dans le monde. Les peintures aborigènes, la paysannerie dans les bocages et les hauts plateaux européens, les jardins japonais et les photographies de la terre depuis l’espace par l’astronaute Thomas Pesquet sont les sources d’inspirations des deux artistes pour mettre en place un dispositif dans lequel le corps est en interaction avec la matière.

Sacre est à la fois une installation et une performance participative. Le projet repose sur le principe d’un espace en constante mutation. La scénographie, qui évoque la nature sans reproduire un paysage, est constituée de matériaux mobiles et transformables. Dans un premier temps c’est le performeur qui modifie l’environnement par ses actions. Au cœur du processus : le mouvement continu, l’endurance et la confrontation physique des corps en jeu jusqu’au point de rupture.

Dès son entrée dans le lieu, le visiteur fait partie intégrante de la performance. Sa circulation dans l’espace, ses entrées et sorties à tout moment, provoque des transformations.

Dans Sacre la temporalité est abordée comme un outil transversal d’analyse autant que comme un matériau de construction. Le projet se déploie entre 4h et plusieurs jours pour explorer la manière dont le temps manifeste son empreinte et la manière dont les objets enregistrent, conservent, restituent le souvenir et l’histoire.

Sacre est une projet in situ qui appréhende le site d’accueil – qu’il soit dédié ou non à l’art – comme un terrain de recherches et d’expérimentations. Au même titre que l’espace, le contexte, l’histoire, la situation géographique déterminent l’ensemble du dispositif scénographique et le temps d’exposition du projet.

La première de Sacre aura lieu à la Halle Nord de Genève du 3 au 10 février 2018.


Agenda
Dossier de présentation
→ Fiche technique