A PROPOS/ABOUT

A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US A PROPOS ABOUT US

INKÖRPER COMPANY

La dynamique d’Inkörper Company s’articule autour de l’émergence de formes et le dialogue entre les différents champs de la création qui mettent en jeu le corps. Cette dynamique est posée entre les artistes, les chercheurs, les publics et les territoires, en cherchant à rendre poreuses les frontières entre toutes ces données.

Depuis sa création en 2014, Inkörper Company est programmée en Suisse, en France, en Russie ou aux Etats-Unis. Notamment à Genève au MEG, musée d’ethnographie (2018) et au Festival Antigel (2018), à Saint-Pétersbourg au Festival Skorohod (2016), à Bordeaux au Festival 30/30 (2017), à Paris à la Nuit Blanche (2015) ou à la Maison des arts, centre d’art contemporain de Malakoff (2018).

Inkörper Company n’aurait pu se déployer de cette façon et jusqu’à ce jour sans des modalités d’accompagnement particulières. Il s’agit en grande partie de la confiance et du soutien apporté sous la forme d’aides à la création, d’accueils studio, de résidences de coproduction qui permettent de réunir des conditions économiques et matérielles appropriées au bon développement et déroulement des projets. L’association pour la danse contemporaine de Genève (ADC), le Festival Antigel de Genève et le Point Ephémère de Paris comptent parmi de fidèles partenaires de création. Pro Helvetia, Fondation Suisse pour la culture, La République et Canton de Genève pour l'aide à la diffusion.


AURELIEN DOUGE
DIRECTION ARTISTIQUE



Aurélien Dougé est né en 1986 à Angers, France. Il vit et travaille à Genève depuis 2011. Aurélien Dougé est diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique et de danse de Lyon (CNSMD).Il débute son parcours de danseur au sein de la compagnie Dantzaz en Espagne (2007-2008), puis à l’Opéra de Leipzig en Allemagne (2008-2010). Il part ensuite en Laponie Suédoise pour travailler avec le chorégraphe Mats Ek et la compagnie Norrdans (2010-2011), il intègre finalement le Ballet du Grand Théâtre de Genève (2011-2014), il danse alors dans les créations de Joëlle Bouvier, Andonis Foniadakis ou Emmanuel Gat et se produit en Europe, aux États-Unis, au Canada, en Chine, au Mexique...

Conjointement à ce parcours Aurélien Dougé développe son propre travail. Pour lui, le partage des savoirs, des matériaux et la porosité des formats sont inséparables du processus de création. En 2014, il fonde Inkörper Company. Il s’agit d’une structure de production qui tente de s’adapter aux différentes propositions, aux différentes formes expérimentées où le corps du performer autant que du spectateur est toujours mis en jeu, révélant un intérêt marqué pour les dispositifs immersif. En ce moment, Aurélien Dougé prépare Au risque de... , un projet qui sera créé en mai 2019 à l’Association pour la Danse Contemporaine (ADC) de Genève.

Parallèlement à la création, Aurélien Dougé poursuit également son parcours de danseur et de performeur notamment avec Jérôme Bel (Gala / Théâtre de Vidy, Lausanne, 2017 — 2018) ou Romero Castelluci et Cindy Van Acker (Die Zauberflöte / Théâtre Royal de la Monnaie, Bruxelles, 2018. Il participe aussi régulièrement à des rencontres internationales afin d’approfondir sa réflexion et confronter ses idées. En 2016, il a passé deux mois au WaterMill Summer Programm dirigé par Robert Wilson à New - York aux États-Unis. En 2017, il a fait partie des 27 artistes invités par le Festival TransAmérique, Montréal, Canada, pour les Rencontres internationales de jeunes créateurs et critiques des arts de la scène.

Le travail d’Aurélien Dougé est programmé en Suisse, en Russie, aux Etats-Unis et en France, notamment au MEG, musée d’ethnographie de Genève et au Festival Antigel de Genève, au Festival Skorohod, de Saint-Pétersbourg, au WaterMill Centre de New - York, au Festival 30/30 de Bordeaux, à la Nuit Blanche de Paris, à la Maison des arts - centre d’art contemporain de Malakoff